Deux belles îles méritent une mention toute particulière ; ce sont les deux Saintes : Terre de Haut et Terre de Bas. La baie des deux Saintes est une des plus belles baies du monde. La plus belle assurément pour la qualité de ses eaux et la beauté naturelle conservée de ce site protégé

 "Guadeloupe". Ce nom fut donné  par Christophe Colomb  qui débarqua à Ste-Marie de la Capesterre le 4 novembre 1493, en hommage à « Santa Maria de Guadalupe de Estramadura » en Espagne. Il remerciait ainsi la sainte de l'avoir sauvé d'une tempête au cours de son premier voyage.

La Guadeloupe est un archipel de 9 îles habitées et de petits îlots épars. les îles principales sont :
-La Guadeloupe proprement dite ou Basse-Terre ( basse en latitude et d'origine volcanique.
-La Grande-Terre  à l'est  créée par la remontés du socle sédimentaire. Guadeloupe et Grande-Terre sont séparées par la Rivière Salée qui est un bras de mer étroit à travers la mangrove. "La Rivière Salée" unit la Baie de Pointe-à-Pitre sur la mer des Antilles, à l'océan Atlantique. Deux ponts routiers  ouvrants font passer d'une île à l'autre.
- La Marie-Galante au sud-est.
-La Désirade dans l'atlantique à l'est de Grande-Terre.
- Les deux Iles des Saintes : Terre-de-Haut et Terre-de-Bas.
-Les deux Petites-Terres avec également Petite-Terre-de-Haut et Petite-Terre-de-Bas sont importantes du point de vue écologique comme les Saintes, et sont classées réserve mondiale.
- St-Martin et St-Barthélemy. sont les dépendances lointaines plus au nord, particulièrement vouées au tourisme. Chacune de ces îles a sa particularité et se caractérise par un trait de la géographie, ou du point de vue de la faune ou de l'histoire. Cette particularité est un prétexte à l'attachement que chacun peut éprouver pour sa petite terre, son île ou son village. C'est toujours une occasion de fierté.

La Marie-Galante   Une petite île de 157,5 km2. C'est sur cette île que Christophe Colomb accosta à son arrivée dans l'archipel. Ses habitants veulent garder le meilleur de leurs traditions . Un charme désuet et charmant. Partout les mêmes belles eaux d'une mer cristalline : la plage et le sable blanc des belles vacances. Les eaux sont belles et propices aux sports nautiques autour de cette petite île. L'histoire conservée est présente à côté de la modernité des éoliennes qui produisent une part de plus en plus grande de l'électricité domestique. Le dépaysement reste total. Bonnes installations hôtelières. Des liaisons maritimes rapides et de bonne qualité. Un terrain d'aviation, et une liaison aérienne régulière. Vous pouvez séjourner agréablement sur cette île .
Tous les rhums de la Guadeloupe sont excellents ; celui de La Marie-Galante est des meilleurs. Goûtez-le (avec modération)!
On ne peut pas séjourner à la Guadeloupe sans aller passer une journée à la Marie-Galante.
La Désirade est une petite île à la pointe extrême de la Grande-Terre entre l'Atlantique et la Mer des Antilles.
Distances : 6756 km de Paris.
1636 km de Cayenne.
196 km de Fort de France.
862 km de Caracas.
2969 km de New York.
Climat : Tropical adouci par les alizés Température moyenne 24°C. La température est plus fraîche en hauteur, sur les montagnes et les mornes. Sur les hauteurs et sur le littoral, la température est agréable en toute saison grâce aux alizés qui se manifestent toute l'année avec la brise du matin et celle du soir ; ces vents sont propices à la plaisance. Toutes les communes ont une ouverture sur la mer, un port de pêche ou une marina pour les loisirs nautiques.

Au large de la Pointe-des-Châteaux, on peut voir l'île de la Désirade qui se dessine au large comme une nef renversée. La côte de rochers de la Pointe est faite de rochers isolés par le ressac. Car des ces parage, contrairement aux autres rivage de la Grande Terre, la mer est turbulente. C'est un front de rencontre de la Mer des Antilles et de l'Océan atlantique. Gare aux imprudences ! Il est formellement interdit de s'aventurer sur un rocher pour "toucher la vague" ; elle vous emporterait. Profitez du point de vue .
La belle île de la Désirade est à visiter. Ce qui frappe, c’est la beauté simple du paysage et la vie paisible des habitants. Vous allez déguster tous les fruits de la mer : les poissons tout juste sortis de la mer, les palourdes, les burgots, les chatous. Il n’est pas certain qu’on puisse vous servir le lambis et les oursins du pays. Les touristes en ont trop mangé : ces espèces sont protégées. Vous verrez ici, comme aux Saintes, le petit iguane Iguana Delicatissima  ou  l'Iguane antillais : délicat et inoffensif ; C'est. il se laissera photographier. Ne le dérangez pas trop : Il est rae et très protégé. La désirade a aussi  tout ce qu’il faut pour vous accueillir. Liaisons aériennes et maritimes assurées. Ne manquez pas de visiter l'île de la Désirade.